Présentation EFT par Gary Craig


L’EFT a été présentée au public en 1995 par Gary Craig, un diplômé en ingénierie de Stanford qui a depuis toujours consacré sa vie à la poursuite du bien être personnel. [ Voir vidéo sur l'EFT ]

Je me suis intéressé au développement personnel dans à travers la psychologie depuis l âge de 13 ans. C est quand j ai reconnu que la qualité de mes pensées était reflétée la qualité de ma vie. Depuis lors, je me suis formé en autodidacte dans ce domaine, en cherchant seulement des procédures qui, à mon sens, produisaient des résultats tangibles. L EFT est ma dernière découverte, dont l essence provient de l enseignement du Dr Roger Callahan (thérapie du champ mental), que j ai suivi. Je tiens également en haute estime la Programmation Neuro Linguistique (PNL) dont je suis un maître praticien certifié.

Gary Craig n est ni psychologue, ni thérapeute agréé.

Il a une approche de son travail avec une perspective nettement spirituelle. Pourtant, il n y a aucun enseignement spirituel spécifique relié à l EFT ou ses praticiens.
J ai utilisé les techniques de guérisons énergétiques depuis 1991 et je suis toujours aussi surpris par les résultats obtenus. J’ai arrêté de compter le nombre de phobies, attaques de panique/anxiété, souvenirs traumatiques, culpabilité, chagrin et ennuis de santé physiques qui ont été soulagés (souvent au bout de quelques minutes) selon cette procédure. Bien quel EFT viole à peu près toutes les convictions conventionnelles existantes, les résultats sont tout bonnement remarquables.
L EFT n est pas parfaite, évidemment. Nous n’obtenons pas 100 % de réussite.
Mais elle fonctionne généralement bien et les résultats sont quelquefois spectaculaires.
L’EFT est souvent efficace la où rien d’autre ne l’est.


Gary Craig, Fondateur de l EFT

Les avantages de l'EFT

  • Souvent efficace quand rien d’autre ne l’est
  • Résultats rapides et durables
  • N’utilise ni médicament, ni matériel
  • Accessible à tous
  • Facilement appris
  • Utilisation discrète sur soi
  • Agit aussi sur les douleurs physiques

Témoignages

Gilberte D.


Castres (81).

Ma mère est morte alors que je n’étais qu’une enfant. C’était il y a plus de cinquante ans. Depuis je n’avais jamais pu ouvrir cette porte derrière laquelle elle se trouvait et j’en souffrais beaucoup.
C’est fini. La porte s’est ouverte, je l’ai retrouvé comme si elle m’avait quitté hier.
« Maintenant, Maman, tu es de nouveau avec moi et nous ne nous quitterons plus jamais car tu es dans ma tête et dans mon cœur. Je peux vivre ma vie sans me sentir coupable et je goûte pleinement  à tous les petits bonheurs qu’elle m’offre chaque jour ».
Merci à vous Monsieur Arcella.